FANDOM


EnseignementFormation

Alors qu'elles étaient exclues des savoirs au XIXème siècle, les filles gagnent peu à peu du « terrain » et s'imposent à l'école. Dans le secondaire, le pourcentage de filles augmente: 30% en 1935, et 38,6% en 1950.

Si les filles entrent en sixième comme les garçons, elles s'arrêtent plus tôt (BEPC) et abandonnent plus tôt les études sans formation professionnelle.

Il y a un tournant dans les années 1960, où elles continuent plus longtemps alors que les garçons sont freinés par des filières professionnelles comme le CAP.

L'effectif des étudiantes progresse avec l'explosion universitaire de 1965-1968. En 1971, il y a plus d'étudiantes que d'étudiants: 78 705 bachelières contre 65 024 bacheliers. Les filles sont alors majoritaires dans les disciplines littéraires et minoritaires dans les disciplines scientifiques. La progression est lente dans les écoles prestigieuses: 14% à Polytechnique, la première à y être entrée et être sortie major date de 1972. Les filières d'apprentissage pour les filles sont limitées, on trouve la couture, le secrétariat, l'aide sociale. Il y a aussi des différences dans les matières enseignées, notamment en Eductation Physique et Sportive, où certains sports sont réservées aux filles.